Dieu, le Seigneur Tout-Puissant dit :

"Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles." 2 Corinthiens 6:18.

A partir de ce passage, je vais m'efforcer de vous parler de notre relation avec Dieu, le Père, ou plutôt de la relation que LUI veut établir avec nous, les humains. Dans la Bible, Dieu se présente tour à tour comme :

Le créateur du ciel et de la terre, Elohim : Genèse 1.1.

Le Dieu Très Haut, El-Elion : Gn. 14.18.

Le Dieu Tout-Puissant, El Shaddaï : Genèse 17.1.

Le Dieu de l’Éternité, El-Olam : Gn. 21.33.

Le Dieu vivant, El-Hai : Jos. 3.10.

L'Éternel, Yahvé, ou plutôt YHVH "Celui qui est" : Exode 3.14, exprimé par "Adonaï" = Le Seigneur.

Exode 34.5/6 "L’Éternel descendit dans une nuée, se tint là auprès de lui, et proclama le nom de l’Éternel. Et l’Éternel passa devant lui, et s’écria: L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité, qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération! Aussitôt Moïse s’inclina à terre et se prosterna."

C'est le Dieu très grand, très haut, très Saint devant lequel tout genoux fléchit pour adorer.

Bien d'autres noms sont donnés à Dieu dans la Bible et chacun souligne un attribut divin, une face de sa personnalité, par exemple Yahvé-rapha = l'Éternel guérit. Cependant, il y a un nom excellent dont Dieu lui-même s'est attribué, que nous trouvons quelques fois dans l'Ancien Testament, mais surtout très souvent, dans le Nouveau Testament, c'est celui de Père. Ce que je veux faire ressortir dans la présente étude, c'est la qualité de Dieu comme un Père, car c'est cette conscience de Dieu qui nous manque le plus.

 "Comme un père a compassion de ses enfants, L’Éternel a compassion de ceux qui le craignent."  Psaumes 103:13.

"Le père des orphelins, le défenseur des veuves, C’est Dieu dans sa demeure sainte." Psaumes 68:5

"Car l’Éternel châtie celui qu’il aime, Comme un père l’enfant qu’il chérit." Proverbes 3:12

Dieu est un Père.

Déjà, sous l'ancienne alliance l'Éternel se présentait dans sa relation avec Israël comme un Père avec ses enfants.

Jérémie 31:9 "Ils viennent en pleurant, et je les conduis au milieu de leurs supplications; Je les mène vers des torrents d’eau, Par un chemin uni où ils ne chancellent pas; Car je suis un père pour Israël,"

Osée 11:1 "Quand Israël était jeune, je l’aimais, Et j’appelai mon fils hors d’Égypte.

Et Israël le reconnaissait ainsi, comme Celui qui leur avait donné naissance, qui présidait à leur destinée.

Esaïe 63:7 à 19,  Versets 15/16 "Regarde du ciel, et vois, De ta demeure sainte et glorieuse: Où sont ton zèle et ta puissance? Le frémissement de tes entrailles et tes compassions Ne se font plus sentir envers moi. Tu es cependant notre père, Car Abraham ne nous connaît pas, Et Israël ignore qui nous sommes; C’est toi, Éternel, qui es notre père, Qui, dès l’éternité, t’appelles notre sauveur."

Concernant la nouvelle alliance, le principe fondamental de la vie éternelle est que "ceux qui croient deviennent enfants de Dieu". Nous retrouvons tout au long des enseignements de Jésus et dans les écrits de ses apôtres, la réalité de Dieu comme LE PÈRE, notre Père. Dieu a voulu de toute éternité, bien avant que le monde soit créé, établir une relation de Père avec ceux qui deviendraient ses enfants par la foi en Jésus-Christ son Fils unique.

Éphésiens 1.3/6 "Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ! En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui,  * nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé."

Romains 8:29 "Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères."

Romains 8:30 "Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés."

Dieu est un Père et sa volonté c'est de nous enseigner une relation filiale avec LUI, en se révélant à nous comme notre Père par Jésus-Christ. C'est le Seigneur Jésus Christ qui nous révèle Dieu comme notre Père céleste.

Matthieu 11:27 "Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler."

 Et c'est le Saint-Esprit qui nous en fait prendre conscience.

Galates 4:6 "Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!"

La connaissance de Dieu comme notre Père spirituel, céleste, vient d'une révélation.

Romains 8.15/16 "Nous recevons reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père! L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu."

En premier lieu, nous devons considérer Dieu comme le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, ainsi que l'appellent les apôtres Paul, et Pierre :

2 Corinthiens 1:3 "Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation."

Éphésiens 1:3 "Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ!"

Colossiens 1:3 "Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ,"

1 Pierre 1:3 "Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ,"

Jésus lui-même se plait à souligner cette filiation : Matthieu 7.21 – 11.27. Il prie Dieu en l'appelant "Père", c'est à dire "Abba" en araméen. Matthieu 11.25/26.

Jean 11:41 "Jésus leva les yeux en haut, et dit: Père, je te rends grâces de ce que tu m’as exaucé."

Il appelle Dieu son propre Père, dans une expression que les juifs comprenaient bien : sa réelle filiation divine avec Dieu, sa nature divine de Fils de Dieu.

Jean 5:18 "A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu."

Jésus proclame ainsi son origine divine. Nous pourrions relever tous les passages dans lesquels Jésus présente Dieu comme son propre Père, mais citons simplement une de ses dernières prières :

Matthieu 26:39 "Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux."

Nous sommes enfants de Dieu

Dieu est également notre Père, selon sa propre volonté.

"Nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté," Éphésiens 1:5

"En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté," Ephésiens 1:11.

Le Seigneur Jésus-Christ, lui-même, nous place à ses côtés dans une nouvelle relation filiale qui unit ceux qui croient en lui, avec son Père, lorsqu'il dit à Marie de Magdala, après sa résurrection :

"Va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu." Jean 20:17.

Il n’a pas honte de nous appeler ses frères, lorsqu’il dit:

"J’annoncerai ton nom à mes frères, Je te célébrerai au milieu de l’assemblée" (Ecclésia = l'Église). Hébreux 2.11/12

Lorsque nous croyons au Seigneur Jésus pour être rachetés par LUI et pour être ses disciples, nous devenons enfants de Dieu, notre Père céleste et frères du Seigneur Jésus-Christ. Jésus nous invite à considérer Dieu comme "Notre Père céleste" :  "Ton Père qui voit dans le secret" "Votre Père qui donne de bonnes choses à ses enfants qui les lui demandent" "Votre Père sait ce dont vous avez besoin"  "Lorsque vous priez dites : Notre Père qui es dans les cieux"   etc.

Il y a dès notre conversion et notre foi en Jésus, une réalité spirituelle qui se produit :  Nous naissons enfants de Dieu, par l'action du Saint-Esprit. Jean 1.12.13. Dieu, le Créateur, le Dieu Très Haut et très Saint, le Tout-Puissant, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ devient notre Père céleste d'une manière toute particulière de façon collective : Votre Père, mais aussi personnelle : Ton Père.

C'est donc avec une entière assurance que nous pouvons appeler Dieu notre Père, car Jésus l'a affirmé souvent : Matthieu 5.16,45,48 - 6.1,4,8,9,14,26,32, - 7.11. etc.

Cependant je crois pouvoir dire que cette relation filiale est particulière à ceux et celles qui sont devenus enfants de Dieu, en naissant de nouveau.

Jean 1.12/13 "Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, (1-13) non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu."

Naître de nouveau, devenir enfant de Dieu par la foi en Jésus-Christ et l'action de l'Esprit de Christ en nous, est indispensable pour entrer dans le royaume de Dieu, donc devenir enfant de Dieu. Jean 3.5... Lorsque nous avons reçu Jésus-Christ, comme notre Sauveur et Seigneur personnel, nous avons l'assurance que nous sommes enfants de Dieu et qu'Il est notre Père céleste.

1 Jean 3.1/2 "Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu!  Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est."

D'ailleurs, nous en avons la certitude, non seulement parce le Seigneur nous l'affirme dans sa Parole, les Saintes Écritures, mais aussi par le témoignage que nous rend le Saint-Esprit envoyé dans nos cœurs, par notre Père céleste.

"Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!" Galates 4.6.

Voir Romains 8.15/16. Cette réalité n'est pas seulement écrite dans le Livre, mais elle l'est surtout dans notre cœur, par le Saint-Esprit, nous rendant conscients de notre filiation ave Dieu notre Père céleste. Parmi les nombreuse choses que le Saint-Esprit opère en nous, il y en a deux qui sont très particulières et qui concernent notre relation avec Dieu et avec le Seigneur Jésus-Christ : Il nous révèle que Dieu est notre Père céleste : Romains 8.16. Il nous révèle que Jésus-Christ est Seigneur : 1 Corinthiens 12.3 - Jean 16.14 - 15.26. Nous savons que nous sommes maintenant enfants de Dieu, non seulement parce qu'Il nous le dit dans les Écritures, mais parce que par la foi en Jésus, nous sommes nés, devenus enfants de Dieu par le Saint-Esprit qui en rend témoignage à notre cœur ! Jean 1.12/14 – 3.1/6.

"Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba ! Père!" L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu." Romains 8:15/16.

Notre Père

Il nous vient alors tout à fait spontanément d'appeler Dieu "Père", lorsque nous prions, comme nous l'enseigne le Seigneur Jésus-Christ : Matthieu 6. C'est le privilège merveilleux de tout enfant de Dieu, que de pouvoir s'adresser au Dieu Très-Haut comme à son propre Père.

Éphésiens 2:18 "car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit."

Adoptés, d'une adoption spirituelle. Si Jésus est le Fils unique de Dieu, par sa nature divine, nous le sommes devenus par adoption.

"Dieu nous a prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté." Ephésiens 1:5.

"Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père!" Romains 8:15

Nous connaissons le principe de l'adoption dans les lois de la société humaine. Lorsqu'un enfant est adopté, il devient légalement l'enfant à part entière de ses parents adoptifs, leur héritier légal. La différence avec l'adoption divine, c'est que si l'enfant adopté par un couple n'a pas dans ses veines le sang de ses parents adoptifs, ceux qui deviennent enfants de Dieu reçoivent en eux par le Saint-Esprit la nature de leur Père céleste, la vie même de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ : 2 Pierre 1.4.

Dieu nous a adoptés en nous engendrant en et par Jésus-Christ. C'est une opération spirituelle. Jean 1.13 Jacques 1:18

Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures.

Nous jouissons alors de merveilleux et nombreux privilèges, dont celui de venir avec confiance, assurance et reconnaissance, devant le trône de notre Père céleste, le grand Dieu de l'Univers, le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ. Nous sommes assurés de son amour infini, de sa bonté de Père, de sa bienveillance, de ses compassions, de sa providence constante pour tous les besoins de notre vie terrestre et éternelle. En devenant enfants de Dieu, nous sommes devenus héritiers de Dieu, cohéritiers de Christ, entrant dans le même héritage glorieux : Romains 8.17.

Mais cela engage aussi des responsabilités :

"Si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage." 1 Pierre 1: 17.

Le fait que nous soyons devenus enfants de Dieu, implique que nous ayons pour Notre Père céleste des sentiments de fils et de filles :

L'amour, bien sûr : Marc 12.30.

L'honneur, le respect : Malachie 1.6.

L'obéissance : 1 Pierre 1.14.

L'adoration. Jean 4.23/24.

Dieu qui nous dit :  J"e serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant."  dit également :

"Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. C'est pourquoi:  Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu." 2 Corinthiens 6:14 à 7:1.

"Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur." 1 Jean 3.23.

"Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère." 1 Jean 3.9/10.

Rappelons-nous la parole que le Seigneur Tout Puissant (El-Shaddaï) adressa à Abraham :

"Marche devant ma face et sois intègre !" Genèse 17.1.

Que le Seigneur Dieu, notre Père céleste vous bénisse et vous donne la force de marcher chaque jour dans sa communion et celle de son Fils notre Seigneur Jésus-Christ, par la communication du Saint-Esprit, comme des enfants obéissants et fidèles.

A suivre : Prie ton Père.